home
courriel
blog
twitter
facebook
Website Translation Widget


Sponsors
 
 
Souscrire gratuitement !
 

"Le vin est à la table, ce que la fleur est au jardin". Docteur TANT

1971, fondation de l’ « Ordre du Mérite Œnophile »organisme à but non lucratif. Cet ordre est né en France dans le vignoble Bordelais de l’idée de l’association des « Médecins Amis des vins de France ». Sous l’égide de son secrétaire général, le Docteur et ami Jean-Max Eylaud 119, rue Frère Bordeaux (Gironde). L’ordre a pour but de regrouper tous les professionnels amateurs de vin n’exerçant pas la profession médicale. Fondateur et Grand Chancelier. Jean Claude Denogens, natif du vignoble Bergeracois, de vin rouge, de vin blanc et de vin rosé, instruit dans la prestigieuse et plus grande cave à vin du monde le vignoble Bordelais. Œnophile mot grecs : « oïnos et philos » qui signifie : qui aime le vin.

1972, fondation et publication de « La Gazette des Œnophiles De Vigne en Bouche »
( devise de la rédaction :« En France, où il y a à boire , il y à voir » )
Cette Gazette pour œnophile est destinée à la défense et l’illustration des vins de France. Elle est le porte parole de « l’Ordre du Mérite Œnophile » dans le monde vinicole francophone. Les premiers feuillets imprimés sur papier journal l’ont été en 1972 dans la région vinicole bordelaise. Le site devigneenbouche.org est la continuité d’une revue imprimée dont la première édition à Montréal remonte à janvier 1999. La réalisation intellectuelle de l' Ordre du Mérite Œnophile et imagé de La Gazette De Vigne En Bouche est l'oeuvre de personnalités qui, de part leurs fonction et leurs qualités, peuvent parler de la vigne, du vin, des vignerons, de l’œnologie de la cave à vin, des régions de vin rouge, de vin blanc et de rosé.

L’appellation et le symbole artistique donnés à notre gazette des œnophiles De vigne en Bouche, reflète la vigne, et le vin au fil de la liane du sarment, une Muse verre de vin en main, assise sur une barrique berceau du vin. Inspiration des nombreuses guinguettes du petit vin blanc qui bordent la Seine où l’on peut boire le gouleyant vin, chanter et danser en plein air. Dans le V de vigne, figure un verre de vin, verre de préférence toujours avec tige et pied transparent uni et blanc, dans lequel l’œnophile mire, hume et goûte le petit vin populaire sentant bon la France vinicole. Puis la bouteille, noble récipient de verre de formes variées, selon certaine appellation renferme le vin blanc ou le vin rouge. Vient ensuite la serpette des temps antiques, qui servait aux premiers vignerons à tailler la vigne. A rogner les gourmands, puis les sarments et enfin, à vendanger. Ce sarment travaillé et torsadé donne l’appellation, la symphonie et l’image artistique en quatre mots De Vigne en Bouche.

  • Poème de naissance de la Gazette des Œnophiles par le Dr Jean-Max Eylaud.
    Bordeaux le 22 janvier 1972

De vigne en bouche ! Une naissance !
Le bourgeon qui fait le raisin
ne fait-il naître l’espérance
de boire, un jour, verre de vin ?

Que ce journal heureux paraisse,
en vous apportant, chaque fois,
nouvelle et meilleure promesse
de quelques échos de ma voix.

 

Car, va venir l’heure où l’Histoire
me comptera dans le passé…
où ne sera plus ma mémoire
que de raisin souvent pressé !

Mais que le souvenir persiste
d’un serviteur bachique, amis,
toujours dispos et jamais triste,
buvant jus de grappes choisis.

Le Portugais
 
Pommyers
 
Cantenac
 
Evian