Jeanclaudedenoc Jean-Claude Denogens
-Officier du Mérite Agricole (France)
-Confrère de la Confrérie Saint-Étienne Alsace
-Chevalier de l'Ordre des Coteaux de Champagne
home

banvigneenbouche
                                                                               Mirer ! Humer ! Goûter ! Extase !

  
Les vins blancs liquoreux de Bordeaux
et les sportifs des neiges

    par Jean Claude DENOGENS 

Bordeaux, capitale mondiale des grands vins et le Québec,

capitale des neiges, peuvent peut-être bien révéler
quelques affinités. Mirez et goûtez-moi ce qui suit…
BOTRITYS CINÉRÉA :
Champignon spécifique dont l’action sur les raisins blancs crée la « pourriture noble » créatrice de grands vins blancs liquoreux.

SAUTERNES :
Appellation contrôlée de bordeaux blancs pour les communes de Sauternes, Bommes, Fargues, Preignac, Barsac, situés au Sud-Ouest de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne. Coteaux graveleux parmi lesquels serpente le Ciron. Vin riche en sucres et alcool, aux éthers subtils, aux éclats de topaze brûlée et aux parfums mielleux. Unique au monde et comparable à un adolescent blond prêt pour toutes les Olympiades. Voici d’autres liquoreux de Bordeaux concurrents en renommée. Sainte-Croix-du-Mont. Important centre Girondin de vins liquoreux, situé au sud de Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne. Est voisin d’un type approchant le Loupiac et Cadillac. Cérons, situé sur la rive gauche de la Garonne, Loupiac, situé sur la rive droite de la Garonne, fait face à Barsac. Les 1ères Côtes de Bordeaux Cadillac, Langoiran, Gabarnac. Une bouteille de « Cadillac », de « Langoiran » ou de « Gabarnac » sera toujours bienvenue pour nous aider à voir le côté charmant du monde réel. Ces vins blancs liquoreux de Bordeaux, affinent nos sens, fleurissent la pensée, aiguisent les souvenirs. Autres vins  blancs liquoreux et moelleux de Bordeaux. Côtes de Bordeaux Saint-Macaire. Moelleux, corsés et fins, ces vins sont tout a fait remarquables.

Les poètes ont toujours évoqué à propos du vin blanc doux ou liquoreux, l’Or et l’Amour. Ils lui ont aussi prêté des pouvoirs insolites, des vertus magiques. N’a-t-il pas quelque chose d’un philtre ? N’est-ce pas lui qui scintille dans la coupe des dieux de l’Olympe ? Couleur de paille, couleur miel ou d’ambre clair, ses reflets, sa luminosité, sa transparence lui font une robe ambiguë, à la fois limpide et opaque, simple et secrète, mais toujours précieuse. Qu’il s’agisse d’un somptueux Château d’Yquem ou des réputés Barsac, Cérons, Sainte-Croix-du-Mont, Loupiac, etc.

La valeur alimentaire du vin

Le vin est un produit alimentaire. Il est d’abord et surtout cela. Doit-on s’étonner de ce que cette qualité soit niée par ceux qui font profession d’ignorer le vin ou de le tenir pour négligeable ? Leurs griefs contre lui se développent à partir de ce préjugé. Le geste de choquer son verre au verre d’un ami ne contient-il pas toute espérance de l’humanité ? Le vin pris au cours des repas, habituellement et régulièrement, ne l’est jamais avec excès. Il désaltère agréablement et nourrit rationnellement. Bordeaux, capitale mondiale des grands vins et le Québec, capitale des neiges,
 
Liquoreux skieur
Le vin liquoreux de Bordeaux compagnon des skieurs
 

pourraient peut-être bien révéler quelques affinités. D’ailleurs, les villes de Québec et de Bordeaux ne sont-elles pas jumelées, depuis 1962, sur les plans culturel et gastronomique ?

Les plus anciens écrits nous montrent que la pratique du sport est sans doute aussi ancienne que l’homme. Ici, nous n’avons en vue que ce qui concerne les sports de froid et de neige. Notre long hiver québécois demande à ses adeptes sportifs des valeurs énergétiques.

Les vins blancs liquoreux sont intéressants par leurs vitamines et leur glycérine. En 1976, aux Jeux Olympiques de Montréal, parmi les Nations représentées, la France et l’Italie avaient du vin de bonne qualité à la disposition de leurs athlètes ( chaque athlète consommait un quart à 10° par jour ). Les experts du monde médical, par exemple les membres éminents de l’Académie de médecine de Bordeaux et les membres médecins Amis des vins de France, ont déclaré :

« Les vins blancs liquoreux et moelleux de Bordeaux étant, avant tout, des produits naturels, pris avec modération, ils seront garants d’une valeur énergétique dépassant tous les alcools ou les cocktails qu’un snobisme absurde a mis à la mode.»

La valeur énergétique des vins blancs liquoreux de Bordeaux

L’alimentation du fervent des champs de neige doit être conçue pour compenser une déperdition d’énergie égale à celle d’un travailleur de force, soit environ 3500 à 3750 calories, la diététique étant, avant tout, le respect d’un équilibre physique et psychique. Ainsi, pour assurer la possibilité de réagir contre les effets du froid, convient-il d’adopter un régime où les divers éléments nécessaires sont judicieusement dosés : 15% de protides (viandes et poissons), 30% de lipides (toutes les graisses), 55% de glucides (tous les sucres). Donc, dans la mesure où le sujet pratiquant des sports de neige est sain, voici les doses qui peuvent être fixées par vingt-quatre heures et pour absorption, de préférence, au cours des repas : Homme adulte de 75 kilos environ : 625 centicubes, soit les 5/6 d’une bouteille dite « bordelaise ». Femme adulte de 60 kilos environ : 375 centicubes, soit la moitié d’une « bordelaise ». Adolescent des deux sexes (18ans) : 375 centicubes, soit les 2/6 de cette même bouteille. Ainsi donc, sous réserve d’adopter cette ligne de conduite, nous pensons que les vins blancs liquoreux du Bordelais peuvent et doivent être compris dans les rations alimentaires des « amis de la neige », pour le plus grand bien de leur équilibre physique et moral.

Les sportifs de neige font face à de grandes déperditions d’énergie que sont les longues courses en montagne, les montées dures et difficiles, les descentes vertigineuses sur les skis que l’on conduit comme un cheval de course. Comment, après de tels efforts, reconstituer ces réserves ? Il n’y a guère que le vin facilement assimilable sans surcharge et sans déchets.

A l’aise en toute compagnie

Ces grands blancs liquoreux peuvent être servis le soir de préférence, donc après l’effort, soit en apéritif, soit pour accompagner des aliments riches en vitamine B 1, c’est-à-dire viandes, poissons et produits laitiers. La race des grands vins liquoreux, leur noblesse ont accrédité le propos selon lequel ils « sont à l’aise en toute compagnie ». On peut, en tout cas, désigner des mets sur lesquels ils sont irremplaçables : sur le foie gras, par exemple, et sur les poissons fins,

 
Carte liquoreux
La carte montre que les vignobles produisant les vins
liquoreux sont groupés au sud de Bordeaux
sans parler des sauces au beurre ou à la crème. D’autre part, il est tout à fait remarquable que la gamme de nuances qu’ils offrent autorise un emploi des plus étendus. Ils font merveille sur les huîtres, crustacés, viandes blanches, certains entremets, les fruits, etc. Il est donc contraire à leur nature de leur assigner des limites trop étroites dans un menu et surtout de les considérer comme des « vins de dessert », selon un préjugé trop répandu. De même convient-il de les servir « frais » (de 8 à 10 degré est-il conseillé) et non « glacés »… encore moins « frappés ». Ils y perdraient les vertus qu’ils doivent au soleil dont les flammes restent longtemps vivaces dans les bouteilles emplies de nectar couleur d’or.
Liquoreux Bordeaux
Le vin liquoreux de Bordeaux à l’aise en toute compagnie
peut-il vous assister en toutes circonstances.
Avec lui, chaque heure et une heure de joie…
« Les voici les Vins d’Or de la Garonne »
Prédestination géographique et géologique : un coup d’œil sur la carte montre que les vignobles produisant les vins liquoreux sont groupés au sud de Bordeaux. Ils forment une gaine étroite autour de la Garonne.
Cérons
Situé sur la rive gauche de la Garonne, Cérons à trente-cinq kilomètre au sud de Bordeaux, représente le poste avancé de la région des vins liquoreux. Trois communes ont droit à l’appellation : Cérons, Podensac et Illats. Les liquoreux de Cérons peuvent être comparés à la teinte de transition entre deux couleurs affirmées que les peintres appellent un « passage », ou à une « modulation », selon le mot des musiciens, soucieux de passer d’une tonalité à une autre sans heurter l’oreille.
Cadillac
Le château de Cadillac mérite bien son titre de « plus beau château de la Loire construit sur les bords de la Garonne ». Aujourd’hui, ces locaux aux nobles voûtes sont occupés par le siège de la Connétablie de Guyenne, qui tient ses chapitres solennels. Le prestige de l’illustre confrérie vinicole et la réputation des vins qu’elle représente ne cesse d’allonger la liste des grands personnages qui, dès le XVIIe siècle, ont évolué dans ce splendide décor : Louis XIII, Richelieu, Louis XIV, Anne d’Autriche, Mazarin. Les archives sont pleines de menus étudiés où les vins blancs de Cadillac étaient appelés sur le consommé en tasse, la langouste à la Sévigné, les cannetons à l’orange, le filet froid Périgord, le foie gras des Landes, tous les poissons fins, les viandes blanches et, bien sûr, la plupart des desserts, y compris certains fromages à pâte dure.
Loupiac
L’historien bordelais bien connu, Maurice Ferrus, a découvert dans l’histoire de Loupiac ( l’antique Lupicius qui, sur la rive droite de la Garonne, fait face à Barsac, suffisamment d’évènement  notables, pour leur consacrer une brochure fortement documentée. Les vins de Loupiac ne sont pas seulement des vins de desserts. Ils sont encore plus appréciés des œnophiles lorsqu’ils sont dégustés au cours d’un repas. Les Compagnons du Loupiac, arborant l’écusson au loup, d’où vient le nom de Loupiac (Lupus, Lupiacum), évocation de la louve romaine. « Il faut être un peu fou ou vraiment passionné pour faire ce genre de vin. Il ne faut pas le faire pour gagner de l’argent » déclare Patrick Déjean, du domaine du Noble.
Sainte-Croix-du-Mont
Le touriste qui parcourt la région des grands vins blancs liquoreux de Bordeaux, peut s’offrir à Sainte-Croix-du-Mont, un voyage dans la préhistoire… et même au-delà. En effet, il foule le fond de la mer stampienne qui, à l’époque tertiaire, il y a trente-cinq millions d’années, recouvrait la région. C’est alors qu’un plissement géologique a élevé vers le ciel d’énormes gisements d’huîtres dont les coquilles fossilisées forment de nos jours comme une falaise qui domine l’horizon. Les œnophiles reconnaissent aux vins de cette belle région un caractère, une suavité et
une très grande finesse, leur permettant de rivaliser avec leurs grands voisins du Sauternais, dont ils sont séparés par la seule Garonne. Ces Sainte-Croix-du-Mont, se sont vu décerner autant de médailles qu’il y a d’« escailles » anciennes déposés au sommet des coteaux.

Sauternes - Barsac


« Les grands vins de Sauternes et de Barsac s’inscrivent en tête, parmi tant de prestigieux nectars faisant l’orgueil de la production française et dont le marché n’est autre que celui de la terre entière. S’il pouvait subsister à cet égard le moindre doute, il suffirait pour le dissiper de rappeler comme ils ont été copiés un peu partout dans l’univers : « cépa Sauternes » de la péninsule ibérique, Sauternes de… Californie, de Palestine, d’Australie et d’ailleurs.Telle est la rançon de la gloire. Les amateurs les moins avisés ne s’y sont d’ailleurs jamais trompés. Le véritable Sauternes, garanti contre toutes les usurpations, par ses mentions d’appellation d’origine, n’en conservait pas moins son goût si particulier, ses arômes tout à fait inimitables et ce parfum suave, si caractéristique, qu’aucun terroir n’a jamais mis dans un autre vin. »

Marquis de Lur Saluces
Château d’Yquem
Sauternes,

 

Sur les coteaux dorés du Sauternais, tu mûriras
A Bommes, Fargues, Barsac, Preignac,
tu ruisselleras.
Dès ton arrivée  couché, tu reposeras.
Même à Noël servi frais tu seras.
Au jour de l’An le foie gras,
tu accompagneras.
Toute viande blanche te désirera.
Les cailles ou faisans rôtis tu arroseras.
Des Pyrénées ou de Savoie, le fromage
tu parfumeras.
Les entremets tu dédaigneras.
Mais avant le repas on te dégustera.
Ainsi l’amitié tu réchaufferas
Et la joie Sauternes éclatera.

David Saint-Vincent

oenophilementv


Par Jean Claude Denogens

Fondateur et Grand Chancelier
de l’Ordre du Mérite Œnophile
Officier dans l’Ordre du Mérite agricole (France)


Copyright © 2013 devigneenbouche.org / Tous droits réservés